créations > en recherche > FORAINE

ESPACES

Les espaces de FORAINE ne sont pas encore définis, beaucoup de pistes sont encore à l’étude, l’une d’entre-elle, LA BULLE CARRÉE semble être prometteuse.

 

Cette structure gonflable auto portée permet une variété d’expériences pour les yeux les oreilles et les corps.

Aujourd’hui c’est un animal de plastique qui grandit, informe et gigantesque de 36m2 au sol, cube de 6m x 6m.

Elle devient tour à tour, peau et lanterne magique.

Une fois gonflée, le public est invité à entrer à l’intérieur.

 

Jeanne Mordoj, 1m 60, en est la dresseuse : « C’est un espace magique, il passe de la taille d’un gros sac à un cube de 6m. Le temps de gonflage est organique, un animal de plastique prend corps, mi marin, mi aérien, en passant par tous les stades de l’informe, du monstrueux, de l’effrayant, on peut même y apercevoir un volcan, un monstre marin… il y a du danger !

De l’intérieur je suis dans la tempête, je la crée et la subis toute à la fois, de l’extérieur on est dans les airs et la transformation permanente de l’informe, du magma.

Cette prise de forme a son propre temps, un corps qui grandit et se transforme jusqu’à devenir une bulle carrée, remplie d’air jusqu’à la peau tendue. A cette étape on peut inviter du public à rentrer dans son ventre alors que quelques instants plus tôt elle pouvait possiblement l’engloutir.

De l’intérieur, une membrane minuscule et translucide nous sépare du monde extérieur et pourtant on en est extrait et protégé, le dehors est flouté, on est dans une bulle, matrice rassurante blanche translucide, légère et vibrante de 6m. Cette expérience est rare, rentrer dans un corps, changer radicalement sa perception du dedans et du dehors. Quelle porosité entre les deux ? Un monde intérieur singulier où l’intime se chuchote ».

 

 

© Jeanne Mordoj - Structure de 6m x 6m réalisée par Marc Chevillon

Expérimentation à La Madeleine, scène conventionnée de Troyes

 

BULLE CARRÉE ARRAS.JPG