créations > en recherche > FORAINE

LES POUPÉES

Quand un grand nombre de poupées de chiffons, plus ou moins effrayantes, inachevées, cabossées, monstrueuses, vous regardent, une question surgit : Qui est spectateur ? Vous ? Ou plutôt elles ?

Ne devient-on pas objet en étant regardé par tous ces yeux brodés de fils de couleurs mais néanmoins étrangement vivants ?

Il y a l’idée d’un glissement, d’un déplacement du regard, de proposer une rêverie sur la place de l’humain  et celle de l’objet, de changer les points de vue.

 

Jeanne Mordoj a commencé à travailler cette matière il y a plus d’une dizaine d’années, des familles se sont créés suivant les époques.

Aujourd’hui elle continue à fabriquer, coudre et broder ; elle possède un cheptel d’une centaine de monstres, nos semblables !

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
1/1